cat trad asie

Vajra en sanscrit, ou dorje (diamant) en tibétain.

 vajra

Le mot désigne un instrument rituel du bouddhisme. 
D'après le dictionnaire des termes bouddhiques (1), il symbolise "une détermination indomptable à atteindre l'Eveil qui peut détruire toutes les illusions".
Un Vajra peut avoir neuf, cinq ou trois rayons. Les rayons d'un Vajra paisible se rencontrent à leur extrémité tandis que ceux d'un Vajra courroucé sont légèrement évasés au bout.
Les extrémités composées de rayons à cinq branches symbolisent les cinq sagesses . Les branches opposées se rejoignent en un grain central (bindu)  qui représente à la fois le germe de l'esprit et le coeur de l'univers.
Le vajra porte une symbolique masculine. Il est associé dans les rituels à la cloche, de symbolisme féminin.

"Le double vajra symbolise le parfait éveil de la nature du  Bouddha au moyen de la Connaissance (verticale) et de l'amour (horizontal) embrasant l'être entier et toutes les créatures" (2).

_____________________
- 1 - Etudes-Nichireniennes
- 2 - Dictionnaire des symboles - Chevalier & Gheerbrant - Robert Laffont


trait separation

Pour plus de détails, lire:

trait separation

 vajra double

"Before time began, there was only darkness and the emptiness that is the Void. A gentle wind arose from the four directions that, over time, filled the Void.  It began to grow in power until, after eons had passed, the wind coalesced into a substance so thick, so heavy, so solid, so immutable that it formed Dorje Gyatram, the vajra cross that is the basis of the physical universe.  
The double dorje (visvavajra) is also associated with Amogasiddhi (Tibetan: Donyo drupa), who is the Karma family buddha whose name means Unfailing Accomplishment.  His activity transmutes the klesha or imperfection of jealousy.   His activity is the subtle one of diminishing attachment.  
He is green in color, his left hand rests in his lap in the mudra of equanimity and his right at chest level palm outwards in the "granting protection" or "not to fear" gesture.  His consort is Damtsig Dolma, Green Tara.
The vishvavajra, (vishwa or vishva is Sanskrit for world with the connotation of "the universe as we experience it," and it means the double dorje or crossed dorjes.  It stands for the stability or foundation of the physical world. This is a mark often used as a seal or stamp and may be found impressed or incised on the plate at the base of a statue that protects and keeps prayers/relics inside.  It is also the emblem of certain Buddhist deities whose influence encourages immoveable determination."   

source: Khandro.net
http://www.khandro.net/ritual_vajra.htm

Au commencement, il n'y avait que l'obscurité et le vide qu'est le Néant. Un vent doux se leva des quatre directions qui, au fil du temps, remplit le Néant. Il commença à prendre de la force jusqu'à ce que, après que des éons fussent passés, le vent fusionne en une substance si dense, si lourde, si solide, si immuable qu'il devint Dorje Gyatram, la croix vajra qui est la base de l'univers physique.
Le double dorje (visvavajra) est aussi associé à Amogasiddhi (en tibétain: Donyo drupa), qui est le buddha de la famille Karma dont le nom signifie l'incorruptible. Son  activité transmute le klesha ou imperfection de la jalousie. De par son activité subtile il diminue l'attachement.
Il est de couleur verte, sa main gauche repose sur son genou dans le mudra (position symbolique de la main) de l'équanimité, et sa main droite, au niveau de la poitrine, la paume tournée vers l'extérieur dans la position de "bénédiction" ou "abscence de crainte". Sa parèdre est Damtsig Dolma, Tara la Verte.
Le vishvavajra, (vishwa ou wishva est le mot sanskrit pour monde avec la connotation de "l'univers tel que nous l'expérimentons", et signifie double dorje ou dorje croisé. Il représente la stabilité ou fondement du monde physique. C'est une marque souvent utilisée comme sceau ou poinçon et qui peut être trouvée  imprimée ou incisée sur le socle à la base d'une statue qui protège et préserve en son sein les prières/reliques. C'est aussi l'emblème de certaines divinités bouddhistes dont l'influence encourage une détermination sans faille. (Trad. ReF)

 Image Exemple

img.source:
- double vajra: http://www.khandro.net/
- Amogasiddhi:www.kunpen.it/Dharma

separation

    Le mot mandala est un terme sanskrit qui signifie cercle et par extension, territoire, groupe de personnes. Graphiquement, il ne se limite pas au cercle, mais montre au premier regard une structure géométrique qui, selon les sujets, peut se révéler très complexe.

Mandala de Kalachakra

   Le mandala représente un palais, un temple. Il est un plan en trois dimensions, mais aussi à trois niveaux de symbolisation: Plan du temple, représentation de l'univers et visualisation de l'univers mental.
    Le dessin montre  les éléments qui constituent l'univers (éther, air, feu...), au sein desquels s'inscrit le palais lui-même (enceintes, portes, étages,...). Celui-ci est habité des déités innombrables. Tout un symbolisme très complexe s'offre au regard, parfaitement codifié et destiné à guider la méditation de qui en possède les clés.
     Schématiquement, le mandala propose donc une carte, un plan, un itinéaire qui va diriger le méditant dans sa quête de la déité.

    "Le mandala est le miroir du cosmos, non seulement dans sa forme extérieure. Il est aussi le miroir d'un autre microcosme: l'homme. Le mandala repose sur la présomption de relations très étroites entre l'univers, le cercle mandalique lui-même et l'être humain." Marin Brauen  - Tibet la roue du temps - Actes Sud - 1995 - p.39

 

  Le mandala de la tradition bouddhique va donc bien au-delà de ce que l'esprit occidental en conçoit généralement, à savoir, une aimable méthode de dessin et de coloriage destinée à équilibrer le mental. "Dans la tradition bouddhiste, les mandalas sont des objets de méditation qui ont un but précis : transformer notre perception ordinaire du monde en une perception pure de la nature de Bouddha présente dans tous les phénomènes." Matthieu Ricard (Voir ref.ci-dessous)



Quelques articles à découvrir pour aller plus loin dans cette thématique aussi riche que complexe: 

trait separation