FacebookTwitterGoogle BookmarksRSS Feed

Citations de C.G. Jung concernant les mandalas

L'expérience enseigne que le "cercle magique", le mandala, est l'antidote utilisée de toute antiquité dans les états d'esprit cahotiques"

CG Jung, La réalité de l'âme - La Pochothèque, p.127


« Le mandala est le symbole de l'individuation »

CG Jung, La réalité de l'âme - La Pochothèque, p.154


 "Comme le vieux de notre apologue, ils vont dessiner des mandalas, entrer en eux-mêmes dans le cercle tutélaire de ceux-ci et, dans la perplexité et la détresse, dans cette prison qu'ils ont eux-mêmes choisie en croyant que c'était un refuge, ils seront transformés en êtres dont la nature s'apparente au divin. Les mandalas sont des lieux de naissance, à très proprement parler des coquilles natales, des lotus où prend naissance un Bouddha. Assis en lotus, le yogin se voit transformé en une figure d'immortel."

CG Jung, La réalité de l'âme - La Pochothèque, pp.658 & 659


 "Comme on le sait, l'inconscient produit au cours de la confrontation dialectique certaines représentations du but (...) Il s'agit surtout de figures à caractère de mandala, c'est à dire du cercle et de la quaternité. Ce sont là deux formes par lesquelles la représentation du but se trouve le plus fréquemment et le plus nettement caractérisée.

CG Jung, La réalité de l'âme - La Pochothèque, p873


(Les mandalas) « Leur motif de base est l'intuition d'un centre de la personnalité, pour ainsi dire d'un point central à l'intérieur de l'âme, à quoi tout se rapporte, par lequel tout est ordonné, et qui représente en même temps une source d'énergie. L'énergie du centre se manifeste dans le besoin contraignant, presque irrésistible, de devenir ce que l'on est à la manière dont tout organisme doit à tout prix parvenir, au moins approximativement, à la forme qui correspond à son être. »

CG Jung, Psychologie et orientalisme - Albin Michel, p.69